L'ostéopathie, une thérapeutique.

L'ostéopathie, une thérapeutique

L’ostéopathie constitue une thérapeutique manuelle et globale pour la santé.
Cette discipline présente un champ de compétence déterminée.
Elle fait de l'ostéopathe un thérapeute qui ajuste la machine en utilisant sa tête, son cœur et ses mains pour tout ce qui ne marche pas.

L’Académie d’ostéopathie en donne la définition suivante : « L’ostéopathie est une approche diagnostique et thérapeutique manuelle des dysfonctions de mobilité articulaire et tissulaire en général, dans le cadre de leur participation à l’apparition des maladies. »
La notion fondamentale de l’ostéopathie est la dysfonction ostéopathique qui est une dysfonction de mobilité définie comme une perturbation de la fonction mécanique, articulaire ou tissulaire, non réversible spontanément et qui s'auto-entretient dans le temps.
La dysfonction ostéopathique est susceptible de modifier le fonctionnement de l'organisme au niveau mécanique ou organique, aboutissant ainsi à la survenue de pathologies fonctionnelles. Une pathologie fonctionnelle durable évolue vers une pathologie de type structurel. La dysfonction ostéopathique est déterminée par le type de contrainte subie par le patient, le terrain du patient et la manière dont l'organisme réagit.
Le type de contrainte est l'ensemble des phénomènes qui caractérisent l’origine de la dysfonction. 
Nous pouvons répertorier trois éventualités : Le traumatisme sur le plan physique, l'excès, la carence ou l'intoxication respiratoire et  alimentaire sur le plan métabolique, le stress sur le plan psycho-émotionnel.
Les concepts : L'ostéopathie s'appuie sur une pratique reconnue et sur un ensemble théorique dont les bases ont été fondées par le Dr Andrew Taylor Still.
Ces concepts fondamentaux sont : Unité et globalité du corps, interrelation des structures anatomiques et des fonctions physiologiques, facultés d’autorégulation.

  • Unité du corps : Le corps est considéré comme une unité biologique en interaction permanente avec son environnement. Les différents constituants humains sont indissociables et l'organisme est inclus dans un écosystème. Le concept d’unité et de globalité est sous-tendu par l’existence d’un continuum anatomique.
  • Interrelation entre structures et fonctions : Tout élément vivant du corps humain qui présente une forme est une structure. Ainsi, le terme de structure s'applique non seulement aux structures macroscopiques, os, muscles, ligaments, tendons, tissus de soutien, organes, mais aussi aux structures microscopiques.

Une bonne connaissance du vivant.

Une structure s'organise en recevant deux types d'informations : Une information structurante en relation avec un programme génétique responsable de la mise en forme. Une information circulante issue de l'interrelation entre les structures et entre les niveaux d'organisations, chimique, cellulaire et tissulaire. La « science de la santé » requiert les qualités d’un échange réciproque entre la structure et la fonction.

  • Les facultés d’autorégulation : L’organisme possède des capacités naturelles pour se défendre ou se reconstituer et cela d'autant plus qu'il évolue dans un environnement adéquat et qu’il bénéficie d'une alimentation adaptée. Les systèmes cicatriciel et immunologique représentent l'essentiel des forces de restructuration et de restauration de l'organisme.
  • L’ostéopathie recourt à un ensemble de méthodes : La méthode biomécanique s’intéresse au dysfonctionnement de mobilité, la méthode fonctionnelle s’intéresse au dysfonctionnement de motilité, la méthode biodynamique ne cherche pas à identifier la dysfonction avant le traitement, ne cherche pas à appliquer une correction de l’extérieur, mais commence le traitement après avoir mené les structures vers leur « still point » et laisse l’autorégulation se manifester. Aucune des approches ne s’oppose. Elles recoupent toutes la même réalité du patient.
  • Les techniques : Les techniques ostéopathiques utilisées ne définissent pas l'ostéopathie, elles représentent un élément indissociable de la démarche globale de l'art ostéopathique. Ces techniques désignent un ensemble de procédés dont le but est de rétablir une normalité articulaire ou tissulaire, ce qui passe par une bonne connaissance du vivant.
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 notes attribuées)

Merci d'avoir participé!

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Your rating has been changed, thanks for rating!

Log in or create a user account to rate this page.